Samedi 9 janvier 2016

40 ans ! Farniente
40 ans ! Farniente
C’est l’anniversaire de Cyrille !

La matinée se passe tranquille au bord de la plage, au carbet.
Il s’occupe de répondre à tous les souhaits d’anniversaire. Moi je lis. On discute sur quoi faire.
Le couple de limousins passe dire au revoir. On croit comprendre qu’ils gèrent un gite, la maison du lac… On regardera sur Internet…

Départ de l'Anse à l'Âne
Départ de l’Anse à l’Âne
Vers 9h30 on part à l’Anse à l’Âne. On prend le bateau pour FdF à 10h. La traversée est sympa, avec encore un petit rayon de soleil. On est assis à l’arrière du bateau « La Foyalaise ». On voit s’éloigner l’Anse. A côté on découvre un îlet avec ce qui semble être un fort au sommet. FdF se profile au loin : le port, les cargos, les grues, un bateau de croisière, un autre. L’Anthem of the Seas est ÉNORME ! On compte près de 16 étages de cabines. On débarque juste à côté. Les groupes de touristes américains viennent de descendre : gros, mal habillés, des moustaches années 1980, des bobs en toile, des faux vêtements caribéens. Le total look !

Préfecture de Fort--de-France
Préfecture de Fort–de-France
On se mouille un peu en cherchant le musée d’archéologie et histoire pré-colombienne. On a du mal à le trouver dans ce dédale de rues quadrillées. En cherchant on verra la bibliothèque Schoelcher (un peu délabrée), la préfecture (trop soignée, inaugurée récemment par Manuel Vals), la cathédrale (en travaux). Le musée est un peu décevant. C’est peut-être dû à l’accueil peu chaleureux, au manque de mise en valeur des objets, au bâtiment un peu vétuste. Au moins on apprend des choses : Dominique et Saint Vincent ont été des réserves pour le peuple Caraïbe, la légende du manioc, l’origine des femmes à Haïti, l’historique de la colonisation des Antilles ainsi que la tragique histoire de l’îlot Tromelin (l’exposition temporaire).

Intérieur de la bibliothèque Schœlcher
Intérieur de la bibliothèque Schœlcher
En sortant on se cherche à manger. Les rues bondées pleines de commerces un peu cheaps nous emmènent vers les halles. D’abord les fruits et légumes (et toutes sortes de souvenirs pour les touristes). Ensuite la halle aux viandes, beaucoup plus petite et avec moins d’odeurs (juste le poulet boucané qui fumait partout). De l’autre côté les épices, le rhum, la vanille, les fruits… c’était fort par moment, mais sympa. On a mangé sur le port à côté de 2 blacks un peu paumés. Nos deux barquettes avaient été remplies par une chinoise très efficace. Apparemment la ville compte une importante communauté chinoise, ainsi que des libanais, des syriens et des indiens… Les mystères de la mondialisation.

On s’approche un peu du grand paquebot en passant par un petit marché fait pour lui, il y a de l’authentique à tout va. Au bout une fanfare joue pour le début du carnaval, les gens sont déguisés n’importe comment.

On retraverse avec un autre bateau. Quelques américains de la croisière sont avec nous, ils partent à la plage. Une pause à l’Anse Mitan ou l’on récupère une famille de russes obèses. Prochain arrêt : Anse à l’Âne. On mange une glace sur la plage et on décide de rentrer. On se baigne un peu. on mangera les restes ce soir (aubergines, œufs, maquereaux en boite et foie gras). on est un peu tristes. On regarde les étoiles couché sur le ponton. On voit s’allumer les lampadaires des escaliers pour descendre à l’Anse. Ce soir on se fait bouffer par les moustiques. 21h et on est au lit.

Front de mer de Fort-de-France
Front de mer de Fort-de-France

[codepeople-post-map]

Author: Rafael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *